"Ce ne sont pas les choses qui troublent les hommes, mais leurs jugements sur les choses" - Epictète
"Ce ne sont pas les choses qui troublent les hommes, mais leurs jugements sur les choses" - Epictète

Contes et métaphores thérapeutiques

Les histoires, les contes, les fables, parlent puissamment à notre cerveau droit, siège des émotions et de la pensée globale et intuitive. Leurs messages entrent en relation directe avec l'inconscent et constituent ainsi de puissantes suggestions qui permettent au patient d'éprouver et de mettre en oeuvre les conduites de changement bien plus efficacement que par une réflexion analytique sur ses troubles ou ses désordres. Voilà pourquoi, je les utilise souvent lors de la séance, en fonction des questions qui se présentent. Bien souvent le patient est partie prenante dans la création de l'histoire qui lui ressemble et l'aide à se libérer. Il n' ya pas d'histoires toutes faites qui préexisterait à ce qui se passe durant la séance. C'est un des grands plaisirs de notre pratique de savoir les imprioviser ou les adapter de façon créative, dès l'instant où elles sont utiles.  

Le navire de Thésée ou la dérive de l'identité...

Thésée revient de Crète après avoir tué le Minotaure. Le monstre sanguinaire ne pourra plus dévorer les jeunes Athéniens que le roi Minos lui livrait en pâture dans son terrifiant labyrinthe...

 

En lisant ces lignes, vous voilà devenu le beau et grand navire de Thésée. Vous portez votre glorieux équipage vers Athènes, les voiles et le cœur gonflés de fierté. À votre arrivée, on vous acclame, on vous expose dans le port. Vous êtes célébré comme le vivant souvenir de cette aventure. Au fil du temps, des ouvriers attentifs vous entretiennent avec soin. Vos poutres pourrissantes sont patiemment remplacées par des neuves, de mêmes les planches du pont vermoulu, et les cordes élimées et vos voiles crevées. Malgré les années, ainsi gardez-vous tout votre éclat d’antan. Certains soirs pourtant, quand, seul, vous regardez le soleil descendre à l’horizon, une rumeur vous tourmente. On dit dans la cité que vos pièces d’origine servent à reconstituer dans un musée un autre navire devant lequel la foule à présent se presse. « Cet autre, vous demandez-vous, qui est-ce ? Un rival, un imposteur ? Un souvenir ou bien une réplique de moi-même ? Et votre réflexion vous entraîne plus loin dans le trouble: « Suis-je vraiment le navire de Thésée? Dois-je continuer à m’ancrer dans cette croyance ou au contraire prendre la mer au plus vite pour vivre de nouvelles aventures ? ».

 

Laissez encore quelques minutes la brise du soir pousser vos questions, puis revenez à vous, à votre rythme, ici et maintenant.

 

Divagation ? Peut-être... Divergence ? Assurément.

En prenant conscience de vos mutations, vous devenez étranger à vous-même, expérimentez le vertige du « Je est un autre » d’Arthur Rimbaud. Cependant, de cette dérive identitaire qui vous change d’une époque à l’autre, d’une année sur l’autre ou d’une minute à l’autre, vous tirez le pouvoir d’ouvrir tous les possibles de la création.

Reiki, l'éléphant sauvage : une métaphore du lâcher prise.

A tous ceux qui me demandent les principes de base de la méditation et du lâcher prise, je me contente de leur raconter l'histoire de Renki, le jeune éléphant sauvage.

Ryoto, jeune moine bouddhiste, se plaint de ne pouvoir tenir sa pensée en repos. Elle saute sans cesse, comme un cabri...

« Ou comme un éléphant sauvage », dit le vieux maître zen.

Ryoto, voyant pétiller l'œil de son maître, devine qu'il va lui conter une histoire, et il s'assied à ses pieds à l'ombre du bananier

 

Renki était un éléphant sauvage, que l'on captura à l'âge de trois ans. Une robe gris clair sans défaut, les défenses longues, minces et pointues, des oreilles en forme triangulaire parfaite, un beau mâle que son maître, un marchand d'éléphants dressés, espérait vendre un bon prix au seigneur du royaume. On attacha Renki à un piquet, au bout d'une corde très solide. Le jeune éléphant se mit à se débattre avec énergie, avec furie, il ruait, piétinait sauvagement la terre sous ses lourdes pattes, barrissait à fendre l'âme. Mais le piquet était bien enfoncé, et la corde épaisse. Renki ne pouvait se débarrasser ni de l'un ni de l'autre. Alors il entra en rage désespérée, mordant l'air, levant a trompe, barrissant lamentablement vers le ciel. Il s'épuisait en efforts et en cris.

 

Quand brusquement, un matin, Renki se calma, il ne tira plus sur la corde, ne maltraita pas plus le sol de ses quatre pattes, ne fit plus trembler le voisinage de ses barrissements. Alors le maître le détacha. Il put aller d'un endroit à l'autre, portant un baril d'eau, saluant chacun, rendant service à la communauté. Il fut heureux et libre.

Ta pensée est comme un éléphant sauvage, dit le vieux maître à son disciple. Elle prend peur, saute en tous sens, et barrit aux quatre vents. Ton « attention » est la corde, et « l'objet choisi de ta méditation », le piquet enfoncé dans le sol.

Calme ta pensée, apprivoise-la, maîtrise-la, et tu connaîtras le secret de la vraie liberté.

 

MÉDITATION

 

Le piquet

 

La respiration : Inspire, expire, sans changer quoi que ce soit, tu es cette respiration qui vient et qui va, qui monte, descend, sans répit, sans laisse, qui vient et qui va...

 

La corde

 

L'attention: Tu observes: sans impatience; sans colère, sans jugement, tu suis d'un regard intérieur, bienveillant et neutre, cette respiration, qui vient et qui va. Si tu as envie de bouger, de piétiner, de rugir, de « barrir », tu contemples tes pensées, tes émotions qui te secouent, t’entraînent, et tu ne t’impliques pas, tu laisses venir, tu laisses partir. Et toutes colères, toutes impatiences se dissipent comme fumée. Et tu regardes à nouveau le souffle qui vient, et qui va...

 

Extrait des plus beaux contes Zen, Henri Brunel, Editions Calmann-Lévy

Consultations

Pour prendre rendez-vous, merci de me contacter sur mon mobile au: 

06 63 94 49 00 

Pour plus de détails sur les modalités :http://bit.ly/15sHvU1 

A bientôt.

Références

Pour en savoir plus sur l'Institut Français d'Hypnose Ericksonienne (IFHE), ses activités, ses formations, ses praticiens.

http://www.ifhe.net/

Actualités

Les Matins de la méditation

Les Matins sont l'occasion de découvrir une forme originale de méditation pleine conscience qui associe les traditions orientales et les techniques de l'auto-hypnose moderne. Une pratique efficace et simple à intégrer dans nos modes de vie occidentaux. Je m'étonne chaque matin de ses bienfaits : équillibre, sérénité, clairvoyance, créativité, estime de soi...

Et vous, sur quelles croyances êtes-vous prêt à engager votre vie? Mon dernier livre vous attend aux éditions Derrière la Salle de Bain...

http://bit.ly/LePari

Vidéo coaching.

Que faire de vos pensées négatives?

3 conseils pratiques pour renforcer l'estime de soi

Les pensées négatives

Le Tao du Lâcher-Prise

Au bois de Rueil-Malmaison, à 10 minutes du cabinet...

Ce  fameux "Lâcher-prise" dont tout le monde parle ! Que chacun cherche avec tant d'obstination. Sans succès évidemment. Pourquoi ? Qui veut dormir à tout prix s’enferre dans l’insomnie. Selon cette même injonction contradictoire, le candidat au Lâcher-prise, tant qu’il le veut, excelle à ne pas lâcher prise.

 

Lire les visages

Pour vous cet homme exprime très certainement la surprise, mais pour un Japonais? Pour un Malien? Et de quelle "surprise" s'agit-il? La surprise du guerrier Massaï au moment d'attaquer? Celle du père Japonais devant le corps de son enfant mort? Ou encore la surprise de l'amateur d'art occidental devant une pièce de collection? Décryptage.