"Ce ne sont pas les choses qui troublent les hommes, mais leurs perceptions des choses" - Epictète
"Ce ne sont pas les choses qui troublent les hommes, mais leurs perceptions des choses" - Epictète

L'éveil du sens

Dans la spiritualité bouddhiste, l’Unalome représente le chemin vers l’éveil

A sa base, la spirale symbolise l’environnement, le cycle, le temps…

Plus haut,  les boucles tressent les aléas du chemin de vie

Au sommet, un simple point : l’éveil.

On vient parfois s’asseoir dans le fauteuil enchanté de l’hypnothérapeute avec le sentiment tragique d’un bonheur qui sans fin se dérobe.

Tristesse d’autant plus vive que l’idée de bonheur est érigée aujourd’hui en impératif social : bonheur au travail, en vacances, à table, au lit, en couple, seul, en famille, dans la fête, les loisirs, les voyages, le sport, sur les réseaux sociaux ou la dernière vague de développement personnel…

 

Soyez donc heureux, coûte que coûte !

 

Cette injonction paradoxale est à rapprocher d’autres du même type, telles que : « Soyez spontanés ! », « Lâchez prise » ou encore « Libérez-vous !». Elles ajoutent à la frustration une pression supplémentaire et s’y soumettre intensifie au contraire un sentiment d’échec, un découragement qui conduisent à la dépréciation de soi.

 

Parfois, il nous vient  une question qui nous trouble encore davantage :

Pourquoi ceux qui ont tout pour être heureux (et dont nous pourrions faire partie), sont-ils malgré tout, encore insatisfaits ?

 

Qu’est-ce qui ne va pas ? D’où vient ce manque? De quoi est-il fait ?

 

Le bonheur est dans le sens

 

Une amie infirmière qui travaillait dans un service de soins palliatifs me rapporta un jour le principal regret qu’elle recueillait de ses patients à l’orée de leur mort  :

« J’aurais dû moins faire ce que les autres attendaient de moi et davantage ce que j’avais envie d’accomplir ».

 

Une telle confession pose clairement la question du sens de la vie. Un sens que l’on chercherait en vain à travers les conformismes et stéréotypes sociaux, la course anxieuse aux plaisirs ou au confort, les bullshit jobs, les burn ou bore-out, la frénésie consumériste, et nos autres abandons et lâchetés aux systèmes en place.

A cela fait écho une question posée dans un sondage récent :

 

Que préférez-vous :

1- Une vie confortable, mais vide de sens

2- Une vie pleine de sens, mais semée d’embûches

 

Serez-vous surpris d’apprendre qu’une très large majorité des personnes interrogées s’est portée sur la seconde réponse ?

 

Comme l’observait le psychanalyste Victor Frankel, :

« Nous voulons tous savoir à quoi nous sommes bons et apporter quelque chose au monde. »

 

Trouver un sens à notre vie nous porte et nous transcende. Nous nous sentons alors animés d’une énergie dont nous ne nous serions jamais crus capables. Les difficultés, les peurs, les revers de fortune, nous les essuyons, non comme des désastres personnels faits pour nous abattre, mais comme une adversité nécessaire à laquelle – littéralement –  nous nous mesurons, pour progresser davantage et affirmer notre détermination à nous accomplir dans notre voie.

Bref nous acceptons plus facilement les coups durs quand nous savons à quoi nous sommes bons et pourquoi nous sommes faits.

 

Trouvons donc le sens intime et personnel de notre vie et le bonheur viendra par surcroît par-delà les vicissitudes et les misères de notre condition.

 

Les points cardinaux du sens

 

Alors, comment s’orienter pour trouver sa voie? De quoi le sens de notre vie est-il fait ? Voici les 4 dimensions à explorer pour fonder notre « sens propre ».

 

La Signifiance :

Ce que nous faisons a une raison. Ce n’est pas indifférent, mais important, pour nous, pour les autres. Quelle est cette raison ?

 

L’Appartenance :

Nous sentons que nous avons notre rôle à jouer dans le monde, la société, la planète… Quel est ce rôle ?

 

La Cohérence :

Ce qui nous arrive n’est pas totalement chaotique, mais répond à un certain ordre, voire une harmonie. Quel enseignement tirons-nous de ce qui advient ?

 

L’Orientation :

Nous savons quelles valeurs défendre et quels buts poursuivre. Ces valeurs, ces buts, quels sont-ils ?

 

Engagés dans cette exploration de notre sens propre, seul ou dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique, nous apprivoisons nos épreuves et les rendons solubles dans la joie. La joie d’aller à la rencontre de soi et de l’autre, rencontre cruciale dont le génial Mark Twain parlait en ces termes :

« Il y a deux jours importants dans ta vie, celui de ta naissance et celui où tu sais pourquoi tu es né ».

 

Le voyage commence ici et maintenant.

A bientôt !

Pour passer à l'action 

Je vous reçois en consultations à Rueil-Malmaison, dans deux cabinets différents, le premier en centre-ville proche de la Mairie au Centre de Santé Edeline, 11 ter rue Jean Edeline, le second à mon domicile situé 45, boulevard des coteaux, à Rueil-Malmaison, à deux pas de la station du RER.

Pour en savoir plus, retrouvez quelques témoignages de patients...

A lire également, les nombreux avis positifs laissés sur Google.

Actualités

Découvrez les programmes de méditation sur ma chaîne You Tube

L'éveil du sens

Que préférez-vous :

1- Une vie confortable, mais vide de sens

2- Une vie pleine de sens, mais semée d’embûches

Et pour commencer, pourquoi ne pas méditer sur ce que signifie être débutant? 

"L’esprit du débutant contient beaucoup de possibilités. Celui de l’expert en contient peu.

— Shunryu Suzuki

Pour vous évader, découvrez d'autres enregistrements hypnothiques sur Soundcloud

Le tabac, ça suffit !

Vidéo-coaching :

Découvrez comment vous libérer des cigarettes grâce à l'hypnose... 

Devenir non-fumeur

Les Matins de la méditation

Les Matins offrent l'occasion de découvrir ensemble une forme originale de méditation pleine conscience qui associe les traditions orientales et les techniques de l'auto-hypnose moderne dans des formes courtes. Une pratique efficace et simple à intégrer dans nos modes de vie occidentaux. Je m'étonne chaque matin de ses bienfaits : équillibre, sérénité, clairvoyance, créativité, estime de soi...